L’auriculothérapie pour arrêter de fumer : Est-ce efficace ?

La nicotine est l’une des substances les plus additives et les plus dangereuses au monde. Elle nuit ainsi gravement à la santé des fumeurs. Cependant, plusieurs techniques de sevrage sont apparues pour y remédier. Parmi ces techniques, nous avons : l’auriculothérapie. L’auriculothérapie est une médecine naturelle qui permet la stimulation des zones réflexes situées dans le pavillon de l’oreille à l’aide de petit clou. Qu'en est-il de son efficacité ?

Les effets de l’auriculothérapie dans le sevrage du tabac

Avant de parler des effets de l’auriculothérapie, il est important de rappeler l’effet de la nicotine sur le cerveau des fumeurs.

En effet, le tabac contient une substance chimique appelée « nicotine ». Elle se fixe dans le cerveau du fumeur en engendrant des récepteurs ou des portes. Ce sont ces récepteurs qui favorisent la dépendance du fumeur à la nicotine. Cependant, en pratiquant l’auriculothérapie, la zone réflexe des portes à la nicotine située dans le pavillon de l'oreille est stimulée. On assiste alors à l’inactivation de ces portes et la fixation de la nicotine dans ces récepteurs est impossible. Le résultat de cette action est l’arrêt de l’addition au tabac. Plus précisément, la conséquence de cette pratique est l’interruption immédiate ou en trois jours des effets addictifs.

Généralement, le phénomène de manque se traduit par l’anxiété, les maux de tête, l’irritabilité, les troubles du sommeil et la volonté de fumer encore. Contrairement aux autres solutions, l’auriculothérapie a la capacité de stopper le désir qu’éprouve le fumeur de fumer à nouveau. Mieux encore, si un patient soumis au traitement fume, il peut avoir des nausées, le dégoût, des vertiges. Cela est dû à la présence de petites aiguilles dans les oreilles. En plus, l’auriculothérapie réduit le comportement de dépendance vis-à-vis du tabac en arrêtant la sensation de manque du geste du fumeur. Elle écourte les risques d’anxiété et de stress.

Les données prouvant l’efficacité de l’auriculothérapie et ses limites

En premier lieu, les études réalisées pour jauger de l’efficacité du sevrage tabagique ont démontré que l’auriculothérapie sert à soulager les symptômes liés à la dépendance de la nicotine. Aussi, pour ces spécialistes, il est important d’utiliser des aiguilles semis-permanentes pendant le traitement d’auriculothérapie. Ces aiguilles servent à stimuler constamment des points comme une possible autostimulation agit sur le fumeur en cas d’envie de cigarette.

Cependant, les résultats des essais de ces recherches sur l’auriculothérapie ne concordent pas avec l’efficacité de cette médecine dans le sevrage tabagique. Ces études n’ont pas non plus trouvé les preuves pouvant affirmer que l’auriculothérapie est une intervention efficace pour le sevrage tabagique.

En second lieu, un rapport de l’INSERM a travaillé sur 43 études comparatives et randomisé pour l’évaluation de l’efficacité de cette médecine. Les résultats de ces études analysées sont prometteurs même si des limites méthodologiques ont été trouvées. Parmi celles-ci, l’anxiété. Pour le cas de l’anxiété, ces études comparatives conseillent de nouvelles démarches afin de mieux comprendre les mécanismes d’action. À la fin de ces dernières, il sera possible de montrer la place de l’auriculothérapie dans l’arsenal thérapeutique. Enfin, l’auriculothérapie n’est pas reconnue par le Conseil National de l’Ordre des Médecins, contrairement à l’acupuncture. Cette médecine est aussi déconseillée aux femmes enceintes.

Ce traitement est de surcroît indolore et certains patients ressentent une légère sensation électrique ou une lourdeur. Cette pratique n’a heureusement pas d’effets secondaires. Les études réalisées, ont démontré que 70 % des sujets ayant testé ce traitement de sevrage du tabac ont arrêté de fumer en 6 mois. Cela rend compte de l’efficacité de l’auriculothérapie.

Par ailleurs, une étude de la rubrique santé de BFM TV affirme que l’auriculothérapie réussit à trois patients sur quatre. À travers ces chiffres, nous pouvons remarquer que l’auriculothérapie est un traitement efficace pour la majorité des patients mais son efficacité n’est pas totale.

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*